ACA-O Ingénierie

Mots clés : développement logiciel, informatique, logiciel sur mesure, SDLC, cycle de vie du développement logiciel



Le développement logiciel informatique

Afin de produire des logiciels stables et de qualité en minimisant les coûts et les délais, il est préconisé d’adopter une méthodologie SDLC (Software Development Life Cycle) ou Cycle de Vie du développement logiciel .
Le cycle de vie du développement logiciel (SDLC) propose un flux défini de phases qui doit être suivi pour répondre aux objectifs de qualité et de pérennité. Dans le détail, la méthodologie SDLC se concentre sur les phases suivantes du développement logiciel :

  1. Analyse des besoins
  2. Planification
  3. Conception du logiciel, en particulier son architecture
  4. Développement du logiciel
  5. Test
  6. Déploiement

Le principe du cycle de vie du développement logiciel est de définir un plan qui élimine les écueils classiques des projets de développement de logiciels. Ce plan commence par l'évaluation de la solution existante pour en déceler les lacunes.

Ensuite, il définit les exigences de la nouvelle solution. Il crée ensuite le logiciel en passant par les étapes d'analyse, de planification, de conception, de développement, de test et de déploiement. En anticipant les erreurs coûteuses, comme le fait de ne pas demander à l'utilisateur final ou au client de donner son avis, la SLDC peut éliminer les reprises redondantes et les corrections après coup.

La phase de test est particulièrement importante. Le SDLC étant une méthodologie répétitive, il faut garantir la qualité du code à chaque cycle et procéder à des tests bien conçus.

 

Vous souhaitez développer une application mobile ou un logiciel spécialisé ?
N'hésitez pas à nous contacter pour discuter de votre idée.

Les étapes et les bonnes pratiques

Le respect des bonnes pratiques et des étapes du SDLC garantit que le processus fonctionne de manière fluide et efficace.

1. Identifier les problèmes actuels

"Quels sont les problèmes actuels ?" Cette étape du SDLC implique de recueillir les commentaires de toutes les parties prenantes, y compris les clients, les vendeurs, les experts du secteur et les développeurs. Découvrez les forces et les faiblesses du système actuel, l'objectif étant de l'améliorer.

2. Planifier

"Quelles sont nos attentes ?" À cette étape du SDLC, l'équipe détermine le coût et les ressources nécessaires à la mise en œuvre des exigences analysées. Elle détaille également les risques encourus et fournit des sous-plans pour atténuer ces risques.

En d'autres termes, l'équipe doit déterminer la faisabilité du projet et la manière dont elle peut le mettre en œuvre avec succès en tenant compte du risque le plus faible.

3. Conception

"Comment allons-nous répondre à ces attentes ?"
Cette phase du SDLC commence par transformer les spécifications du logiciel en un plan de conception. Toutes les parties prenantes examinent ensuite ce plan et font des commentaires et des suggestions. Il est essentiel de disposer d'un plan pour recueillir et intégrer les commentaires des parties prenantes dans ce document. Un échec à ce stade entraînera presque certainement des dépassements de coûts dans le meilleur des cas et l'effondrement total du projet dans le pire des cas.

4. Développement

À ce stade, le développement proprement dit commence. Il est important que chaque développeur s'en tienne au plan convenu.

5. Test du code

"Avons-nous répondu aux attentes ?"
Dans cette étape, nous testons les défauts et les lacunes. Nous corrigeons ces problèmes jusqu'à ce que le produit réponde aux spécifications initiales. En bref, nous voulons vérifier si le code répond aux exigences définies.

6. Déploiement du logiciel

"Commençons à utiliser ce que nous avons développé".
À ce stade, l'objectif est de déployer le logiciel dans l'environnement de production afin que les utilisateurs puissent commencer à utiliser le produit. Toutefois, de nombreuses organisations choisissent de faire passer le produit par différents environnements de déploiement, tels qu'un environnement de test ou de pré-production.

Cela permet à toutes les parties prenantes de jouer avec le produit en toute sécurité avant de le mettre à disposition publiquement. En outre, cela permet de corriger toute erreur finale avant de lancer le produit.

7.     Maintenance du logiciel

Les technologies évoluent et souvent très vite. Les navigateurs web en particulier sont sujets à des mises à jours régulières qui peuvent entrainer des dysfonctionnements dans l’interprétation des logiciels existants. Il est donc important d’anticiper et de prévoir des cycles de maintenance réguliers afin de s’assurer que le logiciel continue de fonctionner correctement.

+ 33 5 58 71 92 69
Mentions légalesBlog

ACAO est une société d'ingénierie logicielle et de développement informatique dans les Landes. © 2022 ACAO